Comment un commerce essentiel en Italie fait face à la pandémie du COVID-19

Alors que de nombreux petits commerces ont fermé leurs portes durant la pandémie mondiale du COVID-19, d’autres magasins ont été désignés comme des commerces essentielles et restent ouverts pour répondre aux besoins de leur communauté. Tabaccheria Pellegrino, un bureau de tabac et magasin participant Wish Local, est l’un de ces petits commerces qui continuent à servir les clients en ces temps incertains. 

Située à Pescara, en Italie, une ville côtière de la mer Adriatique, la Tabaccheria Pellegrino est une entreprise familiale qui existe depuis 1962. Carla et son frère, Lino Pellegrino, ont hérité de l’entreprise de leur mère en 1985 et vendent des articles de tabac, des billets de loterie et du crédit pour mobiles. La ville de Pescara a été confinée le 9 mars 2020, et la famille Pellegrino a été informée que son commerce pouvait rester ouvert en tant que service essentiel. Lino reconnait qu’il a de la chance de pouvoir sortir chaque jour, mais il est aussi conscient du risque sanitaire qu’il prend à chacune de ses sorties. “Je m’inquiète. Si je venais à tomber malade, je sais que je pourrais menacer la santé de mes proches. Même si nous prenons toutes nos précautions, le risque zéro n’existe pas”.

Depuis que l’Italie a stoppé le loto et aux autres jeux qui obligent les particuliers à s’attarder dans les magasins, les Pellegrinos ont dû adapter leur activité. Ils vendent plus de produits du tabac qu’avant, encourageant les habitants à les acheter en gros pour éviter des sorties plus fréquentes. Ils constatent également une augmentation des ventes de bollettini postali. Les citoyens italiens qui n’ont pas de carte de crédit peuvent payer leurs factures de services publics par l’intermédiaire du bollettini postali un programme géré par le service postal. Pendant la pandémie actuelle, les habitants choisissent de payer bollettini dans des magasins locaux comme la Tabaccheria Pellegrino plutôt que d’aller à la poste. C’est une bonne chose pour le magasin et pour la santé publique. En évitant les longues files d’attente au bureau de poste, les clients se protègent mieux et protègent mieux les autres. La Tabaccheria Pellegrino limite l’entrée à un seul client à la fois.

Avant la pandémie, la Tabbacheria Pellegrino était un point de retrait Wish Local qui fonctionnait bien et le magasin a également profité du programme Wish Vente en Gros pour s’approvisionner à des prix imbattables. “J’ai pratiquement vendu tous les articles achetés”, dit Pellegrino. Lino estime que 20 % des clients Wish Local sont devenus des habitués du magasin et que 40 % des clients Wish Local ont effectué un achat dans son magasin au moment du retrait. En faisant la promotion de son affiliation à Wish Local sur les réseaux sociaux et à l’aide de supports marketing fournis par Wish, le magasin a constaté une augmentation tangible de son nombre de clients et de ses ventes. 

 Face à l’incertitude, Lino maintient son optimisme en “pensant que tout cela sera bientôt terminé, et qu’il pourra enfin sortir et continuer sa mission BACA“.  (Pellegrino est un membre de longue date de BACA, un groupe international à but non lucratif qui vise à prévenir et à lutter contre la maltraitance des enfants). Il donne également ce conseil aux autres magasins participants à Wish Local : “Ne vous découragez jamais et dites-vous que tout cela sera bientôt terminé si chacun y met du sien.”